A peine le temps de rentrer de vacances et me voilà repartie à l'assaut des salons de thé et pâtisseries parisiennes. Avec Camille, une amie, nous avons décidé de tester le salon de thé Carette, place du Trocadéro. Le test commence plutôt mal, si le cadre me plait énormément, le service en revanche laisse à désirer. A peine arrivées, une serveuse s'empresse de nous placer. La carte tout juste en main, une autre arrive pour nous demander si nous avons choisi. Nous lui répondons gentiment que nous aurions besoin d'un peu plus de temps pour nous décider, deux minutes après la revoilà, son carnet de commandes à la main. Camille et moi optons pour la formule "A l'heure du thé" à 13€50, servie de 15 à 18 heures, qui comprend une boisson chaude et une pâtisserie au choix. Rapidement, le chocolat chaud et le thé arrivent, suivis de près par les pâtisseries : un Paris-Carette (un paris brest de forme allongée) et une tartelette aux deux citrons.

P1030022

Je commence par goûter mon Paris-Carette, le chocolat étant trop chaud pour moi. Cette pâtisserie se comporte comme un mille-feuille, difficile de la déguster sans la massacrer. Niveau goût, je trouve la crème un peu trop sucrée et la saveur pralinée est un peu légère selon moi. Néanmoins, je trouve ce gâteau très bon, et le praliné feuilleté au milieu apporte un côté croustillant très agréable. Une bonne pâtisserie, mais rien d'extraordinaire. Quant à mon chocolat chaud, je l'ai beaucoup apprécié! Un peu épais mais pas trop et bien chocolatée, un des meilleurs que j'ai goûté jusqu'à présent (il faut absolument que je retourne chez Angelina, il parait que leur chocolat est délicieux!).

P1030018

Paris-Carette: pâte à choux aux noisettes caramélisées,
crème montée praliné, praliné feuilleté.

Camille, de son côté, a bien aimé sa tartelette, mais elle l'a trouvée pas assez citronnée. En revanche, elle a beaucoup apprécié la pâte sucrée, qui est, selon elle, le point fort de cette pâtisserie.

P1030020

Tartelette aux deux citrons

 Avant de partir, nous ne pouvons résister aux macarons proposés à la vente à emporter. Nous décidons alors d'en acheter un chacune, que nous dégusterons un peu plus tard. Je choisis le macaron Gianduja et Camille le griotte. Côté prix, c'est encore plus cher que chez Pierre Hermé, j'ai bien failli ne pas m'en remettre : 2€ le macaron. Oulàlà mon porte-monnaie a souffert! Vers 16H, nous nous installons sur un banc face à l'Arc de triomphe, après avoir fait quelques emplettes chez Lenôtre (dont je vous parlerai prochainement). Nous entamons alors la dégustation du fameux macaron. Personnellement, j'ai trouvé la garniture très onctueuse et le goût praliné m'a beaucoup plu, il n'était pas trop écoeurant comme ce peut être le cas parfois. Camille a trouvé la coque un peu molle, après coup, c'est vrai qu'elle n'était pas très croquante, moi je lui reproche plus son goût trop sucré que son côté un peu mou. Un bilan assez positif, même si, une fois de plus, je trouve le prix trop élevé.

P1030024
Macaron Gianduja


Bilan de cette sortie : de bonnes pâtisseries, un peu chères tout de même : environ 8€ le gâteau et 2€ le macaron. Un service pas des plus aimables, ce qui est très regrettable vu les prix pratiqués dans cet établissement. Un bilan mitigé, néanmoins je vous conseille cette adresse qui propose de bons produits dans un quartier où l'on trouve plus d'attrapes-touristes que de bonnes maisons.

Pâtisserie, salon de thé Carette
4 place du Trocadero
75016 Paris