Voici, avec un peu de retard, mon article sur le salon du chocolat qui s'est déroulé du 21 au 24 octobre. Cette année encore, je souhaite vous faire partager mes impressions sur ce rendez-vous des chocophiles. Ayant bénéficié d'une accréditation presse grâce au blog, j'ai pu m'y rendre le vendredi (je tenais à me faire dédicacer deux ouvrages : le dernier livre de Christophe Michalak ainsi que celui de Frédéric Anton et Christelle Brua : Petits gâteaux) et le samedi (ce que je déconseille fortement, vous vous trouverez gênés dans les allées à cause du monde). Qu'ai-je bien pu trouver de nouveau par rapport à l'an passé ? A vrai dire, pas grand chose, mais je pense que tout gourmand qui se respecte devrait s'y rendre au moins une fois, ne serait-ce que pour les démonstrations de recettes qui valent vraiment le détour (attention je ne blâme pas ceux qui ne s'y sont jamais rendus, loin de là ! Je pense simplement que la plupart des gourmands apprécieraient certainement ce salon qui, malgré certains bémols, demeure vraiment intéressant).

P1000824

Le plan de travail de l'espace démonstration en

pleine installation


P1000826

Sur place, les tentations sont nombreuses : bar à mousse au chocolat, vente de brioches aux pralines, de chocolats chauds ... et parmi toutes ces merveilles, une curiosité a attiré mon attention : un macaron au chocolat enrobé d'une une pâte à gâteau au thé matcha vendu par le pâtissier Sadaharu Aoki. Cette petite chose m'avait déjà intriguée l'année passée, mais ayant déjà dévalisé son stand, je n'avais finalement pas acheté cet étrange macaron. Grossière erreur ! Passée la perplexité des premiers instants (due à une texture totalement inédite) ce macaron a totalement enchanté mes papilles ! La ganache tiède qui fond, le biscuit du macaron et la pâte au thé matcha se marient à merveille. Ne vous fiez pas à l'apparence de ce petit gâteau, c'est une vraie bonne surprise. J'espère qu'il est possible de les retrouver en boutique !

 

P1000840Après avoir fait un tour sur quasimment tous les stands, je ne suis évidemment pas repartie les mains vides ! Petit aperçu de mes achats :

-une boîte de chocolats "grands crus" de chez Pierre Marcolini, un chocolatier belge que j'admire beaucoup. Il fabrique lui-même son chocolat à partir des fèves de cacao qu'il sélectionne aux quatre coins du monde.

-une tablette de chez Pierre Marcolini (comme dirait l'adage "Quand on aime, on ne compte pas !"). Un chocolat réalisé à partir d'un cacao exceptionnel : le criollo.

 -des "feuilles d'olivier" en chocolat, achetées sur le stand de l'Espérantine de Marseilles. Je tiens à souligner la bonne humeur des exposants de cette maison qui, chaque année, sont toujours aussi souriants (ce qui, je l'avoue, devient rares sur certains stands).

-de fins palets au chocolat noir fourrés à la framboise (j'ai été très surprise de trouver un chocolat fourré aussi peu épais !) de chez Guinguet. Une vraie bonne surprise !

Globalement, je suis satisfaite de ce 17ème salon du chocolat, même si la foule du samedi rend les stands difficiles d'accès, et les exposants sont parfois moins enclins à faire déguster leurs produits. Pour conclure, je dirais qu'avec l'adresse de ce blog (claudiachocolat), il m'était impossible de manquer cet évènement !